Premier jus...

Publié le par AntoinE Grüner

A gauche, au fond du bistrot, parce que ma table préférée, dans mon bistrot, c'est celle qui,me permet de voir toute la salle en un coup d'oeil circulaire, comme le cowboy de mon enfance, celui qui se placait en haut du canyon pour voir ces salauds d'indiens arriver. Et, tout de go, je vous l'annonce, elle au fond à gauche... Commencer un blog par une intrigue pareil, je sais pas si c'est pas trop en fait, si je donne pas tout dès le début...
Bref, tout ça pour dire que je l'aime bien cette table, en plus j'ai un œil sur les quilles et leurs présentoir, et ça, quand je les mate et qu'elles me font de l'oeil, je me sens tout chose, j'avoue...
Y'a les aguicheuses, celles qui sont hautes en couleur, du genre bariolées, comme la ROCHE BUISSIERE en son temps. Souvent, celle-ci je la place entre celles d'Axel Prufer, et celles des soeurs Fantine, manière qu'elles se racontent les barricades, des histoires de bouteilles insolentes et révoltées, de celles qu'y faut dégazer devant le client médusés.
Pi y'a celle qui osent moins, les timides. Il en faut dans un bistrot; de celles qui se font pas remarquer, celle qui sourit aux blagues des autres mais qui monterait jamais sur la table pour en raconter une avec des gros mots dedans. Mais pourtant, à celui qui sait la voir, la petite, elle réserve ses plus beaux sourires, et laisse entrevoir son plus doux parfum. Ces quilles là, je les place avec celles de Julien Guillot, de Foillard. Il leur faut du temps à celles-ci, pour se sentir bien. Elle savent pas rentrer dans le troquet pour hurler qu'elles ont faim, et qu'elle vont faire un sort au pot au feu qui leur fait de l'oeil. Non, elles,elles demandent la carte et prennent un verre de vin, pas la bouteille. Noter bien, ça l'empêche pas de boire bon et en quantité...

Et puis, mon plaisir c'est de me mettre assis le matin et de voir passer les gens devant la vitrine, de voir ceux qui rentrent dans le bouclard, pour un café, pour un blanc. Et pour Charly, qu'est bien vicieux, y'a de la Suze...

Les salariés du matin pour leur café, les étudiants de la fin de matinée pour un verre de Sauvignon, ma cuisine, des verres de Lattard, mes clients content de leurs repas (ou pas...) ,les chômeurs de l'après midi, les clients qui veulent boire du TARRIQUET, et qui reviendront plus... Ceux qui vont apprendre à aimer (ou pas...) les vins qui piquent, qui sentent les cul de vache, la ferme, ou parfois juste le bonheur... Ceux qui viendront vite fait, se procurer une quille pour recevoir leurs amoureux, ce soir à diner, ceux qui aiment les gens...

J'ai décidé de vous parler de tout ça, parce que y'a pas que le vin dans la vie mais il est bien au centre de tout ce petit monde...

Commenter cet article

olif 02/02/2012 16:01

Oui, parle-nous de tout ça. On demande à voir. Et à boire.

ADAM 02/02/2012 14:48

voila un " premier jus "qui donne envie...... la cuvée s annonce jolie !
Longue vie à ton blog !
Parole de Mosellan !!!!!
François

isabelle Perraud 02/02/2012 14:08

merci Antoine, beau billet!

Antonin 02/02/2012 12:14

(Ahhh, Patrick m'a devancé... La bonne fée Cantillon, c'est bien aussi, va !)

Antonin 02/02/2012 12:13

Premier commentaire... La bonne fée Vindicateur se penche sur ton berceau ;-) Bienvenue !