NICOLAS...caviste de petite vertu...

Publié le par Antoine Grüner

nicolas-promotion-vin-chateau-bordeaux-374x500.jpg

 

C'est incroyable, à chaque fois je me fais avoir. 

Je le sais pourtant que certains peuvent vendre du vin comme ils vendraient des machines à laver mais à chaque fois je me prends les pieds dans le tapis.

Voila qu'un excellent caviste web Belge de mes contacts me donne à lire cet interview du directeur de NICOLAS, propriété de Castel, dois-je le rappeler... Voici le lien en question :

link

Ce Monsieur est un défenseur des appellations, chose que je respecte, étant moi même attaché d'une certaine manière à celles-ci.

Sauf que ce Monsieur nous annonce sans préavis (sortez les enfants de la salle, protéger les oreilles des personnes fragiles), il nous annonce donc qu'une appellation doit avoir les même arômes, les même structures, en un mot, HOMOGENE... 

C'est souvent ce que disent les gens polis pour ne pas dire uniformes...et ce Monsieur est certainement d'une très bonne famille.

Idem pour les cépages. Ce Monsieur, même si il trouve que les vins étiquetés "Chardonnay de France" , et bien, c'est un peu gros, il nous dit que ce serait une très bonne idée de produire du "Cabernet de Loire" , et le vendre par cargo...

Tout ça parce qu'encore une fois, on peut faire une cuvée uniforme," le Cabernet est bien repéré par les Con-somateurs", et la Loire idem...

Comment ça des différences?? comment ça vous pouvez pas me sortir des millions d'hectos de Cabernet ?? Z'avez qu'à faire pisser à 180 ! Non mais ! 

Alors à un moment, il se relâche et admet (un moment de fragilité peut être) : "Bien sur il y a une touche du vigneron" dans un vin d'appellation, mais tout de même, il se ressaisit et assène le fameux "un vin doit être représentatif de son appellation" !! Et là paf, tu le comprend bien, toute l'appellation doit se ranger derrière un gout, un arôme, une couleur, que cet imbécile de buveur

( tu le connais il est trop con pour comprendre les différences de terroir), achète le nom de l'appellation sans se soucier des différences de vins...

Idem pour l'implantation de ses boutiques. Il vient de s'apercevoir que c'est mieux d'être en coeur de ville. Alors il annonce que NICOLAS va revenir près de nos centre ville, tout le monde dit merci !!  

Franchement, perso, j'aimais bien l'idée qu'ils se reproduisent entres eux dans des galeries d'hypermarchés, je trouvais ça cohérent... Mais ils font comme les Auchan et autres Carrefour, il veulent nous faire croire qu'ils vont sauver le commerce de proximité en revenant dans les centres villes, après avoir tué tous les petits commerces. Ces gens n'ont aucune gène.

Bon, pour le reste des âneries, je vous laisse lire le lien, mais il reste tout de même de sacrées questions à se poser quand on voit des types pareils jouer sur tous les tableaux . Je vous conseille le passage ou il parle de leur manière de déguster et de selectionner leurs vins, c'est beau !

 


 

Publié dans Humeurs...

Commenter cet article

Grüner Antoine 08/12/2012 13:14

N'y voyez pas d'attaques personnelles. Les personnes qui travaillent comme vous chez NICOLAS ou autres chaines le font pour certaines raisons et sont pour certains compétents...Sauf que vous n'êtes
pas cavistes. C'est tout le propos de mon article, en réponse à interviewer de votre patron. Quel pourcentage des vins que vous présenté avez vous choisi? Lors de vos visites dans le
vignoble,organisées par Nicolas, combien visitez vous de domaines qui ne soient pas vendus dans vos rayons?
On peut vendre du vin "sans bagage d'oenologues " ou autres, je suis bien d'accord avec vous, la passion de certains efface bien souvent les formations d'autres. Cependant, la passion ne sert à
rien quand elle est mise au service de d'un automatisme... Celui de vendre des vins que vous ne choisissez pas... Ce qui est le contraire du mêtier de caviste. Et franchement, le fait que NICOLAS
vende du Vin depuis tant de temps n'est pas un gage de qualité, vraiment pas. Empiler les références de moyenne qualité et les étiquette n'a jamais fait un bon magasin de vins. Et encore une fois,
même si NICOLAS vous sort de temps en temps dans le vignoble, je préférerais lire que vous allez vous même chez des vignerons qui ne sont pas proposés par NICOLAS pour assouvir votre passion.Mais
peut être, à gouter des vins plus francs, vous aimeriez devenir Caviste ;) .
PS: le principal sujet de mon article est la stratégie et l'interview de votre patron...soit dit en passant...

Bouquinet 08/12/2012 12:56

Que d'agressivité !!! Soyons honnête, je suis caviste Nicolas. Formé à l'école hôtelière privée en Normandie, suivi d'un parcours de 15 ans en restauration gastronomique sur Paris(La Bastide Odéon,
Quai d'Orsay, Palais de l'Elysee, Marius et Janette.....etc) le tout soldé par 2 années en tant que formateur restaurant pour les CAP et BEP Hôtellerie restauration dans un CFA. Pendant toute ces
années j'ai côtoyé le monde du vin et j'en suis passionné. Je pense avoir les compétences nécessaires pour enfiler un tablier Nicolas, Repaire de Bacchus ou autre pour argumenter,conseiller, et
j'espère, transmettre ma passion du vin. De plus, traiter les clients "Nicolas",ou tout autre enseigne, de dupes me paraît plus que déplacé. On peut, je pense, AIMER le vin sans avoir un bagage
d'expert œnologue derrière soi. La chaîne Nicolas est loin d'être parfaite, mais elle compte quelques 190 années de parcours. Les cavistes Nicolas sont conviés plusieurs fois par an à des
dégustations concernant les animations des magasins. Multiples voyages sont organisés dans les vignobles et domaines de France au long de l'année ainsi que dans les maisons de champagne. Et
rappelons quand même que Nicolas fut la première boutique à vendre le vin en bouteille en 1822, l'ancêtre du caviste.....!!!

Grüner Antoine 06/12/2012 19:57

Je ne dis pas que le film (qui est juste là pour illustrer avec humour mes propos) a été tourné chez Nicolas.
Je maintiens néanmoins mes propos,la chaine de vendeur de Vins NICOLAS ne ressemble en rien à un lieu de vente de Vin. C'est un magasin ou le vendeur reçoit des marchandises qu'il n'a pas (ou très
très peu) sélectionné de lui même et qu'il vend à des clients dupe du fait que le monsieur (ou la dame) porte un tablier... Ce qui lui permet, dans l'imaginaire d'être caviste... :) Un caviste
sélectionne ses vins, découvre de nouveaux Vignerons, donne des conseils avisés, va dans le vignoble pour rencontrer ses fournisseurs... j'en remet une couche ou ça suffit comme ça pour la
démonstration? :)

Bouquinet 06/12/2012 19:23

C'est pathétique !!! Je parle bien sur de l'article qui nomme Nicolas... La boutique n'a rien d'un Nicolas et la mise en scène est digne d'une série française à 2 balles....!!